La vidéo de notre cérémonie est disponible (avec les sous-titres français pour mieux apprécier les interventions et commentaires des différents artisans japonais). La mise en ligne de ce récap’ est également l’occasion de remercier l’ensemble des personnes ayant contribué à l’organisation de ce qui est devenu depuis 2017 l’évènement incontournable des boissons japonaises en France, et naturellement tous les membres des deux jurys sans qui rien de tout cela n’aurait pu se tenir, ainsi que le staff qui, en coulisses, œuvre avec patience et soin, au bon déroulement et à la promotion de Kura Master.

Merci à tous.
Et à très bientôt pour plus de nouvelles concernant Kura Master 2023 !!!!


On aurait pu craindre que la pandémie mondiale éteigne les passions, rabougrisse nos ambitions, douche nos espérances, bref mette un coup d’arrêt à la formidable aventure que nous avons commencée voici 5 ans.

Il n’en a rien été.
Au contraire même.
Ces obstacles nouveaux ont accru notre combativité, affermi les liens de solidarité entre les professionnels français et les artisans japonais.

2021 a été riche en évènements à bien des égards. Entre le succès de notre Vème édition, la magnifique cérémonie de remise de récompenses, et les conférences et dégustations qui ont émaillé l’année, l’enthousiasme français pour les boissons japonaises reste réel, la curiosité du public intacte et notre dévouement, bien réel.

La suite s’annonce aussi passionnante alors n’hésitez pas à nous suivre pour en être informée et pourquoi pas y participer !!


Au-delà de l’organisation de concours annuels, l’association Kura Master s’investit au quotidien dans des activités de diffusion et de promotion des alcools japonais. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes greffés au mouvement déclenché par le gouvernement japonais, visant à faire inscrire au patrimoine immatériel de l’Humanité, ces boissons traditionnellement brassées dans l’archipel que sont le saké, le honkaku-shochu et l’awamori. L’UNESCO, sous la coupe des Nations Unies, veille en effet à sauvegarder les traditions héritées du passé et susceptibles de disparaître sous l’avancée de la mondialisation et l’uniformisation des modes de vie. Ces activités de recensement et de préservation ont commencé en 2003 et depuis la France est parvenu à faire inscrire 23 traditions (dont le “repas gastronomique des Français” ou bien encore le “fest-noz” ce qui ne sera pas sans réjouir nos amis Bretons), tout comme le Japon, très actif, dont la liste compte aussi bien le kabuki ou le nô, que le washoku (l’art culinaire japonais). Les alcools brassés japonais étaient en concurrence avec la calligraphie traditionnelle mais ce sont finalement les boissons qui ont emporté la candidature. Il reste maintenant au Japon à faire connaître aux différents représentants des pays membres de l’UNESCO (dont les bureaux sont à Paris), la qualité et l’excellence de ce pan de son artisanat.

C’est dans cette optique que l’équipe de Kura Master a répondu présent à l’invitation de son excellence, M. OIKE Atsuyuki, ambassadeur du Japon auprès de cette organisation, pour organiser une dégustation didactique autour de sakés primés lors de nos concours passés, auprès de représentants de 26 pays, et ce, en s’appuyant sur l’éloquente pédagogie ponctuée d’humour du président de notre concours saké, le chef sommelier, M. Xavier THUIZAT.

les 8 sakés qui ont été servis

Voici les 8 sakés qui ont été servis :

  1. Mizubasho Pure” (Préfecture de Gunma) : Prix du Jury 2020
  2. Junmai Daiginjo Kitaya San San” (Préfecture de Fukuoka) : Or 2021
  3. Ninki-ichi Gold Ninki Junmai-daiginjô” (Préfecture de Miyagi) : Or 2021
  4. Haneya Junmaiginjo Kirabi” (Préfecture de Toyama) : Prix du Jury 2021
  5. ZAKU Gen-no-Tomo” (Préfecture de Mie) : Or 2020
  6. Shichida Junmai-ginjô” (Préfecture de Saga) : Or 2020
  7. Chateau Shirasagi 65” (Préfecture de Hyôgo) : Prix du Jury 2021
  8. Kamoshibito Kuheiji EAU DU DESIR” (Préfecture d’Aichi) : Or 2019

Les différents ambassadeurs nous ont semblé ravis de ces découvertes et curieux d’en savoir plus, autant sur l’importance de la variété de riz utilisée, que sur la signification du polissage et sur les potentialités d’accords. La route est encore longue jusqu’à la délibération et le vote en 2024 qui permettra à ces boissons japonaises de jouir à la fois d’un meilleur éclairage et du grand prestige à l’étranger qu’elles méritent, à nos yeux, déjà amplement, mais soyez-sûrs que nous vous tiendrons informés de futures éventuelles avancées concernant ce sujet !!


Le jeudi 11 juillet, Business meeting autour des boissons alcoolisées japonaises à Etoile business Center, organisé par JETRO

Au dernier jour de la période de la succession des evenements en rapport avec la cérémonie de remise des prix du concours Kura Master, le Business meeting autour des boissons alcoolisées japonaises était organisée par JETRO en collaboration avec Kura Master.

Les conditions parfaites pour l’affaire avec les francophones était assurées; non seulement de la présence d’un traducteur pour chaque producteur du saké, l’espace dédiée à la négociation commerciale était mise en disposition également.

Les producteurs du saké participants atteignaient presque 40 maisons. À commencer par des importateurs en France et des sommeliers, les visiteurs étaient constitués par des propriétaires des restaurants, des conseillers cavistes, des consultants, des journalistes, des professionnels de chaque milieux.

Le fait de faire face à la scène où les visiteurs tiennent la conversation avec les producteurs à propos du saké, et de bien profiter du moment mais en même temps de discuter sérieusement pour l’affaire, était émouvant pour nous qui menons nos activité sous l’idéal de développer le saké japonais dans ce pays du vin.
D’autre part, le stand de Kura Master était installé, grâce auquel les questions concernant le règlement de l’examination au concours était posé par les intéressés, puis les sommeliers souhaitant participer au Kura Master en tant que jury posaient les cartes de visite. Nous avons pu reconnaître une fois de plus les attentions envers le saké en France y compris envers le concours Kura Master.

À un moment donné de l’événement, Monsieur Katayama, le directeur de JETRO Paris a présenté son discours couramment en français, et puis Monsieur Xavier THUIZAT, le président de jury exprimait son message sincère en partant de son propre expérience, à propos de l’avenir du saké, en jetant un regard sur le concours de cette année, par exemple la raison de fondation de nouvelle catégorie du saké sparkling. Les commentaires sans précédent par les chefs sommeliers à Paris était appréciés non seulement par les visiteurs mais aussi par les producteurs du saké.

Le jour où les participants seront certains que cet événement était un accélérateur pour l’enfoncement du saké dans le marché français se rapproche.


Le mercredi 10 juillet, le symposium et la dégustation ouverte au public (à la maison de la culture du Japon)

Première partie : La session sur le charme du saké sparkling
Deuxième partie : La séance dégustation des 100 meilleurs sakés médaillés au concours Kura Master

Le lendemain de la cérémonie de l’annonce des sakés lauréats à la résidence de l’ambassadeur de l’OCDE, une séance dégustation ouverte au public des 100 meilleurs sakés médaillés avait lieu dans la même ambiance festive de la veille.
Dans la première partie, la conférence sur l’Awa saké a été tenu par Monsieur Nagai, le gérant de Nagai Shuzo et le directeur de l’Association d’Awa saké.
Xavier THUIZAT, le président de jury de Kura Master, et Philippe JAMESSE, le sommelier représentatif de Champagne montaient sur l’estrade pour le débat. La session a eu un grand succès, environ 130 personnes se rendaient, au point que quelques spectateurs voyaient debout.

La plupart des participants étaient français. Beaucoup de questions se posaient par eux, ce qui montrait leur intérêt vers le sparkling saké.

D’autre part, la cérémonie de remise de Shuki (récipient pour le saké) fabriqué à partir du sol de Yamadanishiki était tenu par Monsieur Kazuo KANAZAWA, le sous-préfet de Hyogo. Ces oeuvred ont été fabriquées lors de voyage d’étude de la culture du saké par les sommeliers. Il a été remis à Xavier THUIZAT en tant que le délégué de ce voyage.

Après la session d’environ une heure, la dégustation se tenait dans l’autre espace. Les producteurs des 14 meilleurs sakés et les membres de l’association d’awa saké ont accueilli les visiteurs qui profitaient de la dégustations de plus de 100 marques de sakés appréciés par les jurys cette année.
Chacun avait sa manière de déguster, mais beaucoup de gens commençaient par le saké sparkling comme du champagne en apéritif.

Nous avons eu un commentaire réjouissant de la part d’un visiteur: “Nous n’avons pas d’occasion de goûter au tant du saké en France, c’est une expérience précieuse”. Un autre par un amateur bien avancé du saké qui demandait : “Mon saké préféré est Yamahai, est-ce que vous l’avez aujourd’hui?”. Ces commentaires variés présentaient un point commun impressionnant que tout le monde était charmé par le goût et l’arôme variés du saké japonais.

Le concours du Kura Master a eu ses 3 ans cette année.
Comparé aux années passées, le nombre des participants français augmentait considérablement, nous avons senti que l’intérêt envers le saké en France est de plus en plus important.

Ce fut une excellente occasion pour les producteurs de se rendre compte le développement du marché du saké en France à travers la hausse d’intérêt par les amateurs du saké et leur connaissance, qui se montrait par les commentaires basé sur leur propre expérience.


Avec le soutien de

Ambassade du Japon en France

Association des Sommeliers de Paris Ile-de-France

CLAIR

JETRO Paris

日本政府観光局(JNTO) - Japan National Tourism Organization

Sponsors diamant

Japan Awasake Association

Kochi Prefecture