Annonce des Prix du Président Kura Master 2022
pour les Concours “Saké Japonais” et “Honkaku-shochu & Awamori”


cérémonie
Les présidents de nos deux jury ainsi que l’ambassadeur du Japon M. Ihara avec à sa gauche M. Tonoike (Brasserie Tonoike) et à sa droite M. Kikuchi (Maison Satsumamusou)

L’Association Kura Master (basée à Paris et représentée par M. Keiichirô MIYAGAWA) a annoncé le 6 juillet 2022 à 11H, heure française, (soit 18H au Japon) a annoncé depuis la résidence officielle de l’ambassadeur du Japon en France, son Excellence, M. Ihara, ses prestigieux prix du Président pour les concours “honkaku-shochu & awamori” et “saké japonais”.

Le concours “saké japonais”, qui avait réuni 91 éminents professionnels du secteur du vin, évoluant tous dans des établissements particulièrement réputés, et au premier chef desquels nous pouvions compter le chef sommelier M. THUIZAT et les Meilleurs Ouvriers de France MM. David BIRAUD, Romain ILTIS et Dominique LAPORTE, a sélectionné parmi 1110 références réparties en 5 catégories, le “Sanran Yumesasara” en junmai-daiginjô de la Brasserie Tonoike, venue tout droit de la préfecture de Tochigi.

Le concours “honkaku-shochu & awamori”, organisé sous la tutelle du Meilleur Ouvrier de France barman M. Christophe DAVOINE, et autour d’un jury de 29 membres représentant la fine fleur de la mixologie française avec notamment, autre MOF de ce concours, M. David PALANQUE, a primé, parmi 193 boissons réparties en 8 catégories, le “Otome-zakura”, un honkaku-shochu confectionné à partir de patate douce par la Maison Satsumamusou, de la préfecture de Kagoshima.

Le Prix du Président du concours Kura Master Saké

Tonoike Sake BreweryTochigi Sanran Junmai Daiginjo Yumesasara

Sanran Junmai Daiginjo Yumesasara
“Sanran Yumesasara” (Brasserie Tonoike)

Le Prix du Président du concours Kura Master Honkaku-shochu & Awamori

Satsumamuso CO., LTDKagoshimaOtomezakura

Otomezakura
“Otome-zakura” (Maison Satsumamusou)

Retour sur la cérémonie

La cérémonie de cette VIème édition s’est déroulée dans la demeure officielle de l’ambassadeur du Japon en France et a commencé après quelques mots prononcés par son Excellence, M. Ihara, ainsi que M. Thuizat, avant que les Prix du Jury et le Prix Alliance Gastronomique ne soient remis aux différents lauréats dont la majorité avait fait le voyage depuis le Japonais. Les deux Prix du Président ont ensuite été annoncés et attribués, avec un certificat et un trophée.

Commentaires des lauréats des Prix du Président

M. Shigeki TONOIKE, président de la Brasserie Tonoike (Concours “saké japonais”)

Je suis ravi de voir les efforts acharnés que mes employés fournissent tous les jours, récompensés ainsi. Notre brasserie se trouve à Mashiko, une ville de potiers, située dans la préfecture de Tochigi. Nous utilisons pour confectionner ce saké, une nouvelle variété de riz développée par la région et nommée “yume-sasara”. Nous brassons à partir du riz local et nous cherchons à transmettre via ce saké, l’excellence de l’eau de la région ainsi que les bienfaits dont le climat nous gratifie ici.

M. Shigeki KIKUCHI, président de la Maison Satsumamusou (Concours “honkaku-shochu & awamori”)

Je suis terriblement excité et formidablement ému de recevoir le grand prix de ce concours, parce que je ne m’y attendais vraiment pas. J’ai hâte de partager cette joie avec mes pairs, les kuramoto qui s’efforcent de produire du shochu dans tout le pays. J’en profite pour remercier les agriculteurs sans lesquels nous ne pourrions pas disposer de patates douces de qualité, les distributeurs de nos produits et bien sûr, tous nos clients qui nous honorent et nous font confiance tout au long de l’année. Ce prestigieux prix est, au-delà d’une très belle récompense, une formidable motivation qui me donne envie de redoubler d’efforts et d’espérer produire des boissons encore meilleures à l’avenir.

Commentaires des boissons primées par les Présidents de Jury

Sur “Sanran Yumesara” de la brasserie Tonoike :

Une robe argentée, limpide et brillante d’une belle viscosité. Les larmes sont nombreuses et éparses. Le nez est aromatique et intense ; dans les arômes, on sent le vert du fenouil frais, du muguet, de l’aubépine de l’acacia. À l’aération le nez révèle un registre plus exotique comme le melon, la pêche et la mangue. Très joli nez expressif et appétant. En bouche, on retient le côté désaltérant, rafraîchissant avec beaucoup de panache, de fraîcheur ! Nous retrouvons en bouche les arômes du nez avec tout l’aspect floral et exotique. Le taux d’acidité est faible, la sucrosité est présente et suave. La fin de bouche est courte et rafraîchissante (le kire) et révèle en rétro-olfaction des saveurs épicées de poivre blanc qui amènent de la gourmandise. Je recommande ce saké avec un émietté de tourteau à la mangue et au fruits de la passion ou avec un poisson Saint Pierre à l’abricot poché. En outre, Je conseille de carafer ce saké pour libérer toute sa complexité aromatique.
Xavier THUIZAT – Président du Jury Saké

Sur “Otome-zakura” de la maison Satsumamusou :

C’est dans cette boisson que la patate douce est superbement bien ressortie. Vous avez des arômes floraux et élégants, avec des notes rôties qui viennent vous séduire. En bouche, on retrouve le goût sucré ainsi que la douceur de la poire et de la pomme, avec des petites notes rappelant la noisette toastée, avec une profondeur gustative accompagnée d’une remarquable finesse. Il s’agit là d’un alcool distillé qui représente bien les honkaku-shochu de patate douce et qui permet pleinement d’en apprécier les particularités.
Christophe DAVOINE – Président du Jury Honkaku-shochu & Awamori

Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France

Bonjour à toutes et à tous,

Permettez-moi de me présenter, je suis IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France.

J’ai eu la chance de participer aux éditions de 2020 puis 2021 de Kura Master et aujourd’hui, je suis très heureux de vous accueillir à la résidence de l’Ambassadeur pour ouvrir cette cérémonie de remise des prix.

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement tous les organisateurs, les partenaires et l’équipe de Kura Master qui ont permis la tenue de cette cérémonie aujourd’hui.

J’aimerais féliciter tous les Kuramotos récompensés de prix et les membres du jury de « sakés » et celui de la catégorie « Honkaku shochu et Awamori ».

Cette année consacre la 6ème édition de Kura Master qui a commencé en 2017. En dépit de la pandémie, Kura Master a réussi à rebondir de façon admirable et continue à se développer.

Cette année auront participé un nombre record de 337 Kuramotos et 1110 sakés.

Avec un nouveau concours entièrement dédié aux « Honkaku shochu et Awamori » depuis l’année dernière, les Français peuvent faire l’expérience d’une plus large gamme de boissons alcoolisées japonaises.

Cette année, l’instauration du prix « Alliance Gastronomique » nous permet d’évaluer les accords entre les alcools brassés japonais et l’un des fleurons de la gastronomie française que sont les fromages. Je vais voir si les Sakés sont de meilleurs partenaires des fromages que le vin.

Autour du vin, les Français ont développé un riche vocabulaire pour exprimer ses attraits. Je considère que ce concours offre une formidable opportunité de partager le caractère et la finesse du Saké par l’intermédiaire de ce riche vocabulaire de la langue française et de faire connaitre le Saké auprès du grand public en France et au-delà pour élargir encore davantage son marché dans le monde.

Cela fait 10 années de suite que les exportations d’alcools japonais dans le monde enregistrent des niveaux records. Ces exportations ont atteint l’année dernière pour la première fois 100 milliards de yens (700 millions d’euros ). Nul doute que le développement florissant de Kura Master contribuera davantage à son accroissement.

Enfin, permettez-moi de former des vœux pour un développement florissant des sakés japonais, Honkaku shochu et Awamori ainsi que des vœux de bonne santé pour vous tous.

Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France
Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France

Commentaire de Dominique LAPORTE sur le Prix Alliance Gastronomique

Votre Excellence, Mesdames, Messieurs.
Je suis ravi de pouvoir parler de cette catégorie un petit peu particulière, qui a d’abord débuté par une dégustation où il y avait de nombreux sakés vieillis justement, pour arriver jusqu’à 5 finalistes qui nous ont permis de faire un test et des mariages, et des alliances, sous l’égide de Bernard Mure-Ravaud pour cette partie-là. Avec David Biraud, on a pu goûter, je crois… Qu’il y avait 11 fromages différents ? L’idée n’était pas forcément de trouver la meilleure alliance entre un fromage et un saké vieilli mais c’était surtout le fromage qui avait la faculté de se marier avec de nombreux fromages différents. Donc ce saké, qui a eu la chance ultime de pouvoir se marier avec de nombreux fromages est aujourd’hui [récompensé], et pour être franc avec vous, il y a beaucoup d’émotion puisque nous avions le matin dans la sélection, des sakés avec un minimum de 3 ans de vieillissement, même si la régulation japonaise ne demande qu’un an, et donc il y avait quelque chose d’assez avancé [parmi les sakés proposés].

On avait des [sakés avec des] couleurs parfois un peu claires, un peu légères, avec des émotions aromatiques plutôt fermées, d’autres [sakés] qui étaient plus marqués, plus riches, on avait l’impression d’avoir des sensations qui étaient entre le Madère, le vinaigre Balsamique : des complexités aromatiques qu’on avait rarement trouvées, notamment dans des vins qu’on n’a pas et sur des sakés encore moins. On avait à la fois l’alliance de la fraîcheur, de la distinction, de l’élégance des caractères salins que l’on a dans les sakés mais aussi des complexités qui sont apportées par le vieillissement : ce côté beaucoup plus sec, beaucoup plus torréfiés, ces sensations de mousse, de pâte de miso, de sauce soja, de bonite séchée, on avait vraiment une grande complexité et pour moi, ça a été vraiment une grande surprise et un plaisir avant tout aussi de pouvoir les déguster et de donner ce prix. Merci en tout cas et bravo à tous les producteurs de sakés vieillis.

Prix Alliance Gastronomique
le Prix Alliance Gastronomique : NAKANO BC CHOKYU 1997

LEXIQUE :

  • MOF :
    Meilleur Ouvrier de France
  • Kura Master
    Concours annuel créé en 2017 par des Français pour des Français autour exclusivement d’abord du saké japonais, puis depuis 2021, du honkaku-shochu et de l’awamori.
    Détails : https://kuramaster.com/fr/

Avec le soutien de

Ambassade du Japon en France

Association des Sommeliers de Paris Ile-de-France

CLAIR

JETRO Paris

日本政府観光局(JNTO) - Japan National Tourism Organization

Sponsors diamant

Japan Awasake Association

Kochi Prefecture