Annonce des Prix du Jury et des Prix du Président pour les concours Kura Master 2021


Le Comité d’Organisation de Kura Master (dont le siège est situé à Paris et dont le président est M. Miyagawa Keiichiro) a eu le plaisir d’annoncer le 20 septembre dernier, à 12H30 (soit 19H30 au Japon), dans les locaux du prestigieux palace parisien Hôtel de Crillon, les Prix du Président et les Prix du Jury des deux concours, le Kura Master Saké et le Kura Master Honkaku-shochu & Awamori.

Le Prix du Président du concours Kura Master Saké

Le « Sawanoi Junmai Daiginjô » de la brasserie Ozawa (Tokyo)

Sawanoi Junmai Daiginjô
Sawanoi Junmai Daiginjô

Le Prix du Président du concours Kura Master Honkaku-shochu & Awamori

Le « Chiran Tea Chu » de la brasserie Chiran (Kagoshima)

Chiran Tea Chu
Chiran Tea Chu

Les Prix du Jury du Concours Kura Master Saké

Catégorie Junmai

« Fukukomachi Junmai-ginjô » de la brasserie Kimura (Akita)

Catégorie Junmai-daiginjô

« Tomitsuru Junmai-daiginjô pleasure omen » de la brasserie Echi (Shiga)

Catégorie Saké Sparkling

« Garyûbai Sparkling Sake » de la maison Sanwa (Shizuoka)

Catégorie Variété de riz : Gohyakumangoku

« Haneya Junmaiginjô Kirabi » de la brasserie Fumigiku (Toyama)

Catégorie Variété de riz : Miyama-nishiki

« Sawanohana Junmai-ginjô Yusuzumi » de la brasserie Tomono (Nagano)

Les Prix du Jury du Concours Kura Master Honkaku-shochu & Awamori

Catégorie Imo-shochu

« Chiran Tea Chu » de la brasserie Chiran (Kagoshima)

Catégorie Kome-shochu

« Gokuraku Shizuna » de la brasserie Hayashi (Kumamoto)

Catégorie Mugi-shochu

« Nonnoko The Apple » de la brasserie Munemasa (Saga)

Catégorie Kokutô-shochu

« Ichinojô Asahi » de la brasserie Asahi (Kagoshima)

Catégorie Awamori

« Uruwashiki Furusato » de la distillerie Nakijin (Okinawa)

Catégorie Vieillis en fût (Shochu & Awamori)

« DEN-EN ENVELHECIDA » de la distillerie Denen (Kagoshima)

Après un discours introductif de la part du président du jury Saké, le chef-sommelier Xavier Thuizat, ce fut au tour de monsieur Monji Kenjiro, fraichement nommé président d’honneur du concours, de saluer l’assistance. L’ambassadeur du Japon en France, son excellence M. Ihara Junichi, puis l’envoyé spécial du gouvernement japonais auprès de l’Unesco, son excellence M. Oike Atsuyuki, adresseront également quelques mots aux invités et aux spectateurs de la cérémonie, retransmise en direct sur internet. S’ensuivront les annonces des différents prix, donnés directement des mains des ambassadeurs. La cérémonie s’est terminée par le discours de la présidente-adjoint du jury du Concours Saké, Mme Paz Levinson, qui a également donné rendez-vous à l’audience en 2022.

Xavier THUIZAT : Président du Jury sakés japonais

La cérémonie s’est tenue en suivant les consignes gouvernementales et les restrictions sanitaires liées à l’épidémie du COVID-19. Par ailleurs, la venue en France des brasseurs (kuramoto) ayant été rendue évidemment difficile par la situation sanitaire, le comité d’organisation a fait le choix de retransmettre entièrement et en temps réel la cérémonie dans le monde entier, via la plateforme Youtube.

Les brasseurs, les ambassadeurs et les présidents de Jury
Les brasseurs, les ambassadeurs et les présidents de Jury

Retour sur l’édition 2021 de Kura Master

Le concours, qui s’est déroulé le 12 juillet dernier à Paris, a réuni 72 sommeliers parmi les plus éminents de la profession des quatre coins de la France, pour une grande dégustation de sakés japonais à l’aveugle. Nous avons battu un nouveau record avec 960 boissons proposées par 312 brasseries. Le maison Ozawa de la préfecture tokyo a été celle qui a présenté le saké qui a obtenu le plus grand prix de notre concours, le prix du Président. Son président, M. Ozawa Mikio est revenu sur cette récompense :

« Je suis heureux de ce prix qui m’honore et me ravit. Je pense que le fait que notre maison, située à Tokyo, reçoive de cette prestigieuse récompense l’année même durant laquelle se sont tenus les Jeux Olympiques dans notre ville, restera longtemps dans les mémoires. Le nom de Tokyo renvoie généralement à une grande et vaste métropole, mais il faut savoir que la Nature est présente également dans la capitale. Nous serions heureux si notre « Sawanoi », véritable fruit d’un héritage traditionnel et d’une coexistence avec la nature, puisse être reconnu et bu dans le monde entier. »

Pour la première fois cette année, Kura Master a débouché sur un deuxième concours, alloué à d’autres boissons traditionnelles japonaises, le Honkaku-Shochu et l’Awamori. Cet évènement a réuni pour une grande dégustation à l’aveugle un jury composé de 31 grands professionnels issus des secteurs du vin ou de la mixologie, dont 4 M.O.F. au premier rang desquels leur président M. Christophe DAVOINE. Des 164 boissons présentées par 75 brasseries, ce fut « Chiran Tea Chu » de la maison éponyme, originaire de la préfecture de Kagoshima, qui reçut le prestigieux prix du Président. Son directeur, M. Mori est revenu sur cette récompense :

« Nous avons été extrêmement surpris et sincèrement ravis de ce prix qui nous honore. Nous sommes une petite maison qui n’a eu de cesse par le passé de brasser de l’Imo-shochu tout en produisant du thé. Il nous a semblé naturel de créer un trait d’union entre ces deux mondes et voici comment notre boisson a vu le jour. Cette récompense vient combler nos espérances et redoubler notre envie de poursuivre dans cette voie. Nous vous en remercions vraiment !! Nous souhaitons que la crise sanitaire qui touche le monde entier, se trouve résorbée le plus rapidement possible pour que nous puissions tous de nouveau nous attabler dans la plus grande convivialité et profiter de nos repas ! »

Les Commentaires des Présidents de Jury

Le « Sawanoi Junmai Daiginjô » de la brasserie OzawaLe « Chiran Tea Chu » de la brasserie Chiran

Concernant le « Sawanoi » de la maison Ozawa :

« Il s’agit d’un saké expressif, d’une superbe présence aromatique très intense où se dévoilent des arômes poivrés, épicés, mais aussi de fleurs blanches et de fruits blancs mûrs. La bouche fait écho au nez avec une grande intensité aromatique : nous retrouvons cet aspect poivre blanc et délicatement épicé. Le cœur de bouche est suave et vibrant. On peut déceler une remarquable persistance aromatique et une finale sapide avec une légère amertume qui donne une capacité gastronomique unique à ce saké . Je vous recommande de servir ce saké dans de grands verres et de la carafe au préalable afin de libérer toute l’intensité de son expression aromatique. Un grand Saké ! » Xavier THUIZAT

Concernant le « Chiran Tea Chu » de la maison Chiran :

« Quelques mot pour vous parler du coup de cœur que j’ai eu lors de ce Kura Master. Tout d’abord, c’est la surprise que j’ai eu au nez : j’ai été un peu déboussolé par ce qui m’était présenté, avec une très belle complexité aromatique. Ensuite mon étonnement a continué lors de la dégustation : on retrouve le goût de la matière première, cette patate douce incroyable et des notes herbacées, végétales très intéressantes avec une persistance, une évolution aromatique tout en subtilité et pourtant bien présente. J’ai eu l’occasion depuis le concours, de déguster à nouveau ce Shochu, et cette fois-ci, je me suis amusé à le savourer en high-ball, et ce fut remarquable, malgré la dilution, rien n’était perdu, mais au contraire tout était amplifié. Bravo et encore une fois, toutes mes félicitations au Kuramoto. » Christophe DAVOINE

Discours du président d’honneur MONJI Kenjiro :

Président d’Honneur Kura Master Monsieur MONJI Kenjiro, Ancien Ambassadeur et Délégué permanent du Japon auprès de l’UNESCO, Sake Samurai
Président d’Honneur Kura Master Monsieur MONJI Kenjiro, Ancien Ambassadeur et Délégué permanent du Japon auprès de l’UNESCO, Sake Samurai

« Je voudrais tout d’abord sincèrement remercier M. Thuizat et M. Miyagawa ainsi que les membres du Jury, de m’avoir nommé président d’honneur du concours Kura Master. C’est un grand plaisir et un honneur pour moi d’être associé à ce prestigieux évènement. Je profite également de cette occasion pour chaleureusement féliciter tous les kuramoto dont le formidable travail a été couronné cette année. Vous êtes peut-être au courant que le saké connait malheureusement, d’énormes difficultés au Japon. Sa production annuelle en 2019 était seulement d’un quart de celle de 1973, une année . Je suis convaincu que Kura Master, en démontrant combien le saké se marie avec la cuisine française, pourrait aider ce secteur à sortir de ce marasme en lui offrant d’autres débouchés. Beaucoup pourront découvrir que le saké s’accorde non seulement avec la cuisine japonaise, mais aussi avec des plats du monde entier. »

Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France

Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France
Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France

« Bonjour à toutes et à tous,

Je suis très heureux de pouvoir participer à cet événement cette année encore.

J’aimerais tout d’abord exprimer ma gratitude aux membres de Kura Master pour leurs efforts dans l’organisation de cette cérémonie malgré la situation sanitaire encore très précaire.

Je tiens ensuite à féliciter les Kuramotos qui brillent respectivement au TOP 16 des sakés japonais et au TOP 13 des Honkaku shochu et Awamori. Certains d’entre eux sont physiquement présents ici dans cette salle de l’Hôtel de Crillon. Bienvenue à Paris et toutes mes félicitations !

C’est aussi une bonne surprise pour moi de retrouver M. MONJI, ancien Ambassadeur du Japon au Canada et mon aîné, Sémpaï, très respecté, comme Président honoraire de Kura Master. Il était non seulement hautement apprécié pour sa qualité de diplomate mais aussi connu depuis longtemps comme un grand connaisseur et promoteur de saké. Il est donc la personne parfaite pour ce poste.

Kura Master, qui en est à sa cinquième édition, a déjà établi sa réputation en tant que principal concours de saké japonais en Europe par son ampleur et son originalité. Cette année, 312 Kuramotos ont participé à ce concours de saké japonais, soit une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente. Il est unique parce que ce sont des jurys Français et internationaux qui évaluent selon leur appréciation d’authentiques sakés envoyés du Japon. Il y a là deux sortes de valeurs ajoutées dans le contexte de la mondialisation du saké japonais : premièrement, la sensibilité française s’ajoute à celle des Japonais pour apprécier le saké, ce qui permet de découvrir de nouveaux attraits pour cette boisson traditionnelle et élargir davantage son marché dans le monde. Deuxièmement, comme les Français sont depuis des siècles de véritables connaisseurs de vin, la langue française possède un riche vocabulaire pour décrire le caractère de chaque saké. De cette manière, nous pourrons exprimer profondément le charme de chaque saké et ainsi mieux le partager aux étrangers.

Cette année marque l’entrée d’une nouvelle catégorie, Honkaku shochu et Awamori, ce qui permettra aux Français de savourer un éventail encore plus large de la culture des boissons alcoolisées japonaises.

Pour conclure, je souhaite un grand succès à Kura Master et un développement croissant de la production de saké japonais Honkaku shochu et Awamori ainsi qu’une bonne santé à toutes et à tous. »

Discours de Monsieur OIKE Atsuyuki

Discours de M. Oike Atsuyuki
Monsieur OIKE Atsuyuki, Délégation permanente du Japon auprès de l’UNESCO

Discours de Mme Paz Levinson, présidente-adjointe du Jury Saké et chef sommelier au sein du Groupe Pic :

Paz Levinson, présidente-adjointe du Jury Saké et chef sommelier au sein du Groupe Pic

« Nous vous remercions de votre présence lors de cette cérémonie de remise des prix. Kura Master est un événement rassemblant un nombre considérable de professionnels cherchant à faire rencontrer le monde du saké du monde de la sommellerie et de la critique œnologue en France. Je n’ai manqué aucune édition jusque-là et c’est un honneur pour moi d’être le vice-président de ce concours. Chaque année, c’est un plaisir de participer et c’est l’un des seuls événements qui n’a pas été annulé en raison de la pandémie, des moyens ont toujours été trouvés pour le faire. C’est un événement qui rassemble des professionnels qui connaissent le saké mais aussi des professionnels qui veulent apprendre. Il s’agit d’un événement éducatif et de formation. Quoi de mieux pour éduquer les sommeliers que de leur faire goûter et de les faire s’exprimer, parler, partager des sentiments et des sensations. C’est un événement pour les experts, mais aussi celui qui fait des experts. En ce sens, les professionnels développent une passion pour le saké et la culture japonaise grâce à ces rencontres et grâce aux voyages effectués par des sommeliers au Japon guidés par les fondateurs de Kura Master. Cet évènement est le concours le plus important en France pour évaluer le saké, mais ils ont pu constater qu’à partir de cette année il y a aussi une place particulière pour le shochu et l’Awamori. D’autres univers s’ouvrent à nous qui sommes en constante recherche de saveurs et d’associations. Le saké est une boisson qui inspire tant d’associations intéressantes avec les plats, mais aussi dans les cocktails. Shochu inspire encore plus pour les cocktails et la cuisine, la diversité des matières premières, les taux d’alcool variables, les différents types de distillation, en font un outil extraordinaire pour les chefs et barmans. Lors de cette cérémonie de remise des prix, nous avons fait le tour des régions, des variétés de riz, des styles. La diversité est la clé et la dégustation strictement à l’aveugle en fait un concours sérieux et sans préjugés. Nous remercions profondément les producteurs qui participent chaque année et nous invitons également ceux qui ont déjà participé et de nouveaux participants pour l’année prochaine. On vous attend le 23 mai 2022. »